Montreal, Canada - 6 Aout, 2006

RCPL invite les parties canadiennes d'opposition pour respecter la liberté d'expression

Le 1er août 2006, neuf témoins incluant, RCPL, La Croix Rouge et ACDI, ont été niés leur droit d'exprimer leur avis au sujet de l'évacuation des Canadiens du Liban, devant le Comité permanent sur des affaires étrangères à Ottawa.

Ceci s'est produit après trois parties d'opposition (le Bloc Québécois, Parti Libéral du Canada, NPD), ont fait un préjugé injuste et non justifié, sur tous les témoins présents, même avant de leur donner la chance d'exprimer leurs opinions.

RCPL considère cet incident une violation sérieuse de la liberté d'expression, qui vise à intimider les témoins, et à supprimer des voix légitimes de la communauté libanaise au Canada.
Ceci constitue une infraction sérieuse du principe démocratique, et une contravention claire à l'esprit de la Charte Canadienne des Droits et des Libertés.

C'est particulièrement inquiétant, surtout que plusieurs de ces témoins agissaient sur le terrain afin d'aider les ressortissants Canadiens du Liban. Leur témoignage aurait pu ajouter beaucoup de valeur au travail et au rapport du Comité permanent des affaires étrangères.

Étant un organisme à but non lucratif, dont le but est de promouvoir les droits de l'homme et la démocratie, RCPL déclare qu'il reste hors de n'importe quel enjeu politique Canadien ou Libanais, qui pourrait probablement avoir lieu.
Nous réitérons également notre engagement à défendre les droits des Libanais et Canadiens, au Liban et au Canada.

Pour plus d'informations sur notre mission, activités et réunions, S.V.P visiter notre site Web http://www.rcplonline.org

back to home page

back to top